Petite synthèse de R. BRUNEAU sur la réunion ACU du CNCPH du 22 Mars 2017

La réunion de la commission accessibilité sur le CRT d’hier AM c'est normalement passée.... sauf... pas d’interprète pour Ronit LEVEN de la FNSF  et pas de BM pour le représentant du BUCODES Surdifrance... Çà commence bien... pour une commission “accessibilité” ( l’animateur de la commission avait pourtant prévenu l’Administration en charge de la technique de la salle de réunion...) En bref:1)- J’ai distribué à tous les membres présents + les représentants des 2 Ministères le dernier argumentaire que  m'avais transmis Jérémie le matin même à 10h + ce document joint en fichier attaché afin d’appuyer et de démontrer la force de notre collectif)

2)- Les 3 représentants des 2 administrations présentes dont été surpris par notre note argumentaire. Ils ne surent pas quoi nous dire puisque nous avions déjà préparé les questions dans cet argumentaire ( ils pensaient que nous allions découvrir le sujet dont ils souhaitaient nous informer...).

3)- En accord avec l’animateur, j’ai pris la parole pendant 10mn pour expliquer la situation passée, (nos demandes,  les rencontres au Ministère à Bercy, le vote de la loi grâce à la compréhension de A. LEMAIRE., l'exemple américain, la proposition de financement de 0,75 E par abonnement /an,les besoin des handicaps concernés, les temps accordés pour les communications ect..) correspondant à nos besoins, puis le travail collectif des 10 ass. Sur le projet de décret proposé en relation avec M. ODOU.  Conseiller startups et usages numériques (Ministère de l’Économie et des Finances) - Cabinet de Christophe Sirugue, secrétaire d'État à l'industrie, au numérique et à l'innovation

4)- Ronit LEVEN a également pris “la parole” pour contester les affirmations de l’Administration sur les diplômes,  licences  et universités en France-( elle a en charge d'envoyer des infos complémentaires)Elle a fait plusieurs interventions contre les quelques contrevérités annoncées par les administrations et entendues; soit-disant : qu'il n’y a pas assez d’interprètes, coût de la mise place, niveaux des diplômes pas clairement définis et licences reconnues, pas d’université en France qui forment des interprètes en LSF ( !!!!!) mais qu'il y a des universités en Suisse et en Belgique qui forme ces interprètes en LSF !!!!!... ( Mécontentement visible sur le visage de Ronit, vice Pdte de la FNSF !!! ) etc...Bref... C’étaient encore des personnes de l’Administration  en “service commandé” et présentes devant nous, méconnaissant visiblement le contenu et la valeur pour nous de ce projet de décret.À noter que l’Administration est incapable de dire car ignore si il existe des diplômes officiels de “traducteur/translateur” pour les personnes sourdes-aveugles. ( L’ANPSA peut-elle nous renseigner rapidement sur ce point...)

5)- Le représentant du BUCODES Surdifrance  est intervenu et nous a soutenu.

6)- les représentants des aveugles ( CFPSAA ) aussi !! - aucune contestation exprimée par les autres membres de la Commission, très attentifs à nos interventions

7)- À noté que nous avons pris 1h de temps en intervention et débat d’échanges pour parler du CRT... Pas mal. (en général c’est 20/25 mn voir 30... par sujet et  pas ++)

8)- l’Administration , après échanges avec le rapporteur a demandé un délai de quelques jours pour réfléchir, en discuter au Ministère  et apporter leurs réponses. (1 semaine maxi)Seul remarque de l’animateur... il aurait aimé que le document que j’ai distribué, lui soit communiqué auparavant ( d’où l’effet de surprise pour tous, sur place).Comme il me l’a demandé en fin de réunion, je lui ai transmis aussitôt le document par @mèl.Il sera donc repris avec les réponses de l’Administration et ensuite  interviendra l’avis positif, négatif ou avec réserves de la Commission pour sa présentation en plénière du CNCPH le 10 Avril prochain.À noter que nous devrons ( le collectif des 10 associations) dire auparavant  au rapporteur de la Commission si les nouvelles propositions de l’Administration nous satisfont (le collectif le collectif des 10 associations).
En bref... Il ne reste plus qu’à attendre encore quelques jours les réponses de l’Administration en charge de ce dossier.
Dès que j’aurai du nouveau je ne manquerai pas de vous en informer..

René BRUNEAU- Vice Pdt de l'UNISDA-
Pdt du MDSF

Informations et Défense des droits et à la citoyenneté des Sourds de France - Défendre la langue des Signes française - Pour l'égalité des droits et des chances à participer à la vie sociale, culturelle et aux loisirs- Cours d'intiation à la Langue des Signes Française et à la formation sur l'accueil des personnes sourdes et malentendantes en diretion des entreprises et collectivités territoriales.