CENTRE RELAIS TÉLÉPHONIQUE...

Regroupement associatif

                        
AFIDEO            AFILS      ANCO          ALPC                  ANPEDA            ANPSA        FNAF         FNSF        MDSF       UNSIDA             Aditus


24 Juillet 2018
de 11h à 12h30

Enfin... et pour la 1ère fois, les représentants* des 11 associations nationales de Personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques ainsi que les associations nationales de parents sourds, interprètes en LSF, codeurs en LPC ont eu la possibilité de rencontrer le représentant de l’ARCEP ainsi que les représentants des principaux opérateurs de téléphonie ( Orange, SFR, Bouygues.... et FREE à l’occasion d’une réunion au Ministère du Numérique à Paris et organisée par M. Mounir MAHJOUBI, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique et Mme Sophie CLUZEL, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées.
Après de très courtes interventions de chacun des 2 secrétaires d’État, la parole a été donnée aux représentants associatifs présents dans la salle de Presse où avait lieu cette réunion. Les représentants des opérateurs ainsi que des personnes de l’Administration représentant les divers Ministères ont répondu de la manière la plus complète possible à une vingtaine de questions.
** ( Voir + bas la liste des questions)
La date d’ouverture officielle du CRT reste maintenue au Lundi 08 Octobre 2018 ( et non le 07, tombant un dimanche et comme le prévoyait la loi)
Il a été fait remarqué que tout ne sera pas parfait dès les premiers jours et mois suivants car une période de « rôdage » et de vérification de bon fonctionnement était à prévoir par tous ( opérateurs, utilisateurs et associations concernées).

D’autres réunions de concertation avec les responsables des associations concernées auront lieu dans les prochaines semaines et avant la date officielle du 08 Octobre 2018.

Alors... le combat avance dans le bon sens, nous l’espérons tous !!!.


À suivre.......

R. BRUNEAU- Vice Pdt du MDSF


*Représentants des associations nationales présentes:

- AFILS : Stéphan Barrère
- ANCO : Tina Savouré
- AFIDEO : Noémi Gourhand-Néret
- ALPC : Pierre-Christophe Merlin
- ANPSA : Annie Van Espen, Dominique Spriet & Philippe Racaud
- BUCODES : Maryannick Moal & Emmanuelle Moal
- Fédération ANPEDA : Didier Voïta
- FNAF : Jean-Do Journet
- FNSF : Anne Madec & Ronit Leven
- MDSF : René Bruneau
- RNSA : Soline Venetier
- UNISDA : Jérémie Boroy & Claire Dupuy


**Questions posées à la réunion:

1- Le service fourni par les opérateurs de téléphonie sera-t-il bien disponible dès le 8 octobre 2018 la date légale, le 7, étant un dimanche) ? Que se passe-t-il lorsque le forfait d’une heure de l’utilisateur est épuisé ? Coupure du service ? Ou une offre payante prend le relais ? L’opérateur relais est-il informé du crédit temps disponible ? En cas de crédit non consommé, sera-t-il reporté et cumulable avec le crédit du mois suivant ?

2- Quelles sont les modalités pour m’inscrire au service des opérateurs ? Si l’utilisateur est client de plusieurs opérateurs, aura-t-il bien droit à autant de forfaits d’1 heure que d’abonnements ? Ce forfait est-il valable à fois pour les abonnements mobiles et les abonnements fixes ? L’utilisateur aura-t-il accès à une information mentionnant le prestataire retenu et les éventuelles technologies utilisées ? L’utilisateur pourra-t-il bien passer d’un canal d’accessibilité à l’autre sans contrainte (LSF et transcription ou LPC et transcription, par exemple) ?

3- Les services publics (administrations et services publics nationaux, de la première tranche de l’obligation) seront-ils tous bien conformes au 8 octobre 2018 (la date légale, le 7, étant un dimanche) ?

4- Qui va s’assurer que toutes les entreprises concernées par l’obligation sont bien conformes à la loi au 8 octobre 2018 la date légale, le 7, étant un dimanche) ? Quelle communication est engagée par le gouvernement pour leur faire connaître cette obligation ? Quelle sanction en cas de non-respect ?

5- En cas d’appel entrant : quel temps est décompté de quel forfait ? L’utilisateur sera-t-il informé que l’appel entrant est relayé par un opérateur relais ?

6- En cas d’utilisation du service en mobilité ou en wi-fi : l’utilisateur et l’opérateur auront-ils une indication sur la qualité de la connexion ?

7- Quelles sont les ressources humaines prévues en vue de quel niveau de sollicitation du service à son lancement ? Qu’est-il prévu pour le développement des formations nécessaires pour accompagner la montée en charge du dispositif ? (suite du « plan métiers » présenté en mai 2017)

8- En l’absence de décret organisant le groupement interprofessionnel prévu à l’article 105 de la loi pour une République numérique, quelle coordination entre les acteurs est prévue et quelle gouvernance globale est envisagée ?

9- Quand la publication de la décision de l’Arcep sur le suivi de la qualité du dispositif est-elle prévue ? En dehors de ce suivi, qu’est-il prévu pour que les associations et les utilisateurs puissent saisir les opérateurs (téléphonie et/ou de relais) en cas de dysfonctionnement ?

10- Quelle campagne d’information est envisagée pour accompagner le lancement du service en octobre, en direction des utilisateurs directs et de l’ensemble des clients des opérateurs susceptibles d’être appelés ? Quel programme de sensibilisation et d’accompagnement des utilisateurs pour qu’ils se familiarisent avec le service, en tenant compte des langues et modes de communication et des différents canaux d’accessibilité à mobiliser, notamment en direction des utilisateurs souraveugles d’une part et aphasiques d’autre part ?

11- À quelle échéance, en amont du lancement du dispositif, la plateforme pourra-t-elle faire l’objet d’une démonstration aux associations, en particulier en ce qui concerne son accessibilité aux utilisateurs déficients visuels d’une part, et aphasiques d’autre part ?


Pasted Graphic
Groupe des représentants associatifs autour des 2 Secrétaires d’État

Pasted Graphic 1   Pasted Graphic 2

Quelques photos montrant la bonne humeur et le plaisir de se rencontrer et échanger

Pasted Graphic 3   Pasted Graphic 4

Pasted Graphic 5
Jérémie BOROY, Pdt de l’UNISDA
donne des compléments de précision aux questions posées

RETOUR à la page d’accueil.





°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



Mardi 16 Mai 2017- Sur les marches du Sénat..
les Présidents et membres des associations composant le collectif..
réunis autour de Mme D. GILLOT, Sénatrice, Présidente du CNCPH.


Photo Aditus

Après 2 années de combat....
du projet de loi "République numérique", l'article 105 de la loi,
d'une préparation associative commune dans l'élaboration
du projet de décret....

L'important décret, souhaité et publié au Journal Officiel du 10 Mai 2017, est enfin là !!!

Le CENTRE RELAIS TÉLÉPHONIQUE
pour sourds, malentendants, sourdaveugles et aphasiques....
pourra entrer en fonction, au plus tard, dans 16 mois...

IMPORTANT À SAVOIR: Ce n'est pas la victoire et le travail d'une seule association nationale...
mais celles
de 11 associations nationales... regroupées dans un collectif....

VOIR la vidéo de présentation -->
fichier .mov
                                                    ynny -->
fichier .m4v



                  TÉLÉCHARGER LE DÉCRET EN ENTIER

°°°°°

Infographie imagée pour facile à lire et à comprendre

TÉLÉCHARGER L'INFOGRAPHIE ( Format .png)

                                 RETOUR PAGE D'ACCUEIL


Informations et Défense des droits et à la citoyenneté des Sourds de France - Défendre la langue des Signes française - Pour l'égalité des droits et des chances à participer à la vie sociale, culturelle et aux loisirs- Cours d'intiation à la Langue des Signes Française et à la formation sur l'accueil des personnes sourdes et malentendantes en diretion des entreprises et collectivités territoriales.